Des zones rentables réservées aux seuls opérateurs privés

Le Programme national TRES HAUT DEBIT  mis en place par le gouvernement en 2010 a permis aux grands opérateurs de s'engager et de communiquer sur leurs ambitions de déploiement du Très Haut Débit. Les zones à population dense, dites " zones AMII (appels à manifestation d'intentions d'investissement)" sont réservées aux opérateurs privés, qui sont en conséquence les seuls à intervenir. Les zones rurales sont laissées aux politiques publiques d'aménagement numérique.

Dans son schéma directeur d'aménagement du numérique (SDTAN), le SMOTHD prend donc acte des zones AMII soit 52 communes (30 % des foyers des habitants de l'Oise) sur lesquelles les opérateurs privés se sont positionnés et où le RIP (Réseau d'initiative publique) départemental n'a pas le droit d'intervenir.

Dans l'Oise, 4 zones AMII (hachurées sur la carte) :

  • L'agglomération de Beauvais, déployée par SFR,
  • Les communes de Creil, Montataire, Nogent-sur-Oise et Villers-Saint-Paul déployées par SFR,
  • L'agglomération de Compiègne, les communes de Longueil-Annel et Thourotte, déployées par SFR,
  • La ville de Chantilly, déployée par Orange.

 

 

 télécharger